PHOTO-2021-05-14-16-39-07 2.jpg
 

Historique

Un jour, des mariniers de Saint-Germain montés sur leurs barques descendaient l'Allier. Arrivés près de la Beaume-Poënat, aux limites de Billy Saint-Germain, ils furent soudain retenus au milieu de la rivière par une force mystérieuse que tous leurs efforts ne purent briser. Ils aperçurent alors un ruban qui flottait et découvrirent la statue de 150 kgs. L'année est inconnue mais c'était un 2 juillet. 

 

Découverte 

Pèlerinage 

Depuis la découverte de la statue de N.D., la fête du pèlerinage se célébrait le 2 juillet, le jour où l'Eglise honore le mystère de la Visitation. En 1831, cet usage fut modifié et la célébration des fêtes remit la procession au dimanche qui suit le 2 juillet. La fête eut donc toujours lieu le 2 juillet (petite fête) et la procession, le dimanche qui suivait (grande fête). La procession en usage depuis l'origine du pèlerinage consiste à porter sur un à deux kilomètres la Pièta au milieu d’une foule qui fût parfois immense (près de 50 000 personnes pour le cinquantenaire du couronnement le 7 juillet 1946). 

L'honneur de porter la statue a toujours été le privilège de quelques familles descendantes des mariniers qui la trouvèrent dans l'Allier. Le fils aîné hérite de la charge honorifique de son père. Autrefois, les porteurs de N.D. étaient re-vêtus d'une aube et d'une dalmatique mais, après la révolution, ils exerçaient leurs fonctions en aube et la tête poudrée jusqu'en 1830. De 1830 à 1871, cette tenue fut supprimée et, selon le désir de l'abbé Brillaud, les porteurs se vêti-rent du costume actuel : manteau noir avec bandes rouges aux extrémités et au revers. 

Couronnement 

Le 2 juillet 1896, le couronnement eu lieu sur le champ de foire suivi par 25 000 fidèles venus de tout le diocèse d'Au-vergne, de Bourgogne et du Lyonnais. La place était décorée d'arcs de triomphe, d'oriflammes, de drapeaux, de guirlandes et de fleurs. La couronne est une pièce d'orfèvrerie en argent recouvert d'or, c'est l'oeuvre d'Armand Calliat de Lyon. Sur ses 6 branches, 6 sujets alternent avec 6 anges qui corres-pondent à 6 épisodes essentiels de Marie : l'Annonciation, la Visitation, la Nativité, la Présentation, la Rencontre avec Jé-sus sur le chemin du Calvaire, une pietà. 12 roses se dres-sent entre les 12 plaques. Le bleu lapis est prédominant. 518 pierres et perles fines constellent la couronne sur son ban-deau et sa croix où resplendissent des émeraudes et des perles d'Orient. 

 

 

La démarche

Les fêtes de Notre Dame de Saint Germain 

Au fil des ans les fêtes et coutumes du pèlerinage ont évolué mais ce qui demeure, c’est la grande fête, le dimanche qui suit le 2 juillet, fête qui commémore à la fois la découverte et le couronnement de la Piéta et c’est aussi la fête de la Paroisse de Saint-Germain des Fossés. 

Aujourd’hui, les fêtes de Notre Dame se déroulent sur 9 jours, que l’on appelle la neu-vaine à Notre Dame, cette neuvaine s’achève le dimanche qui suit le 2 juillet par une procession de l’Eglise du Prieuré jusqu’à la Basilique suivie d’une messe solennelle. 

Pour le temps de la neuvaine, la piéta est installée dans l'Eglise du Prieuré. Tous ceux qui le souhaitent, durant ces neuf jours peuvent se rendre dans cette église, en pèle-rin, pour venir déposer une intention de prière aux pieds de la Vierge Marie et vénérer la statue miraculeuse, en embrassant le coeur du Seigneur et la main de Notre-Dame. Les intentions déposées seront présentées au Seigneur au cours de la messe de clô-ture de la neuvaine. Cette démarche évidemment ne se limite pas au temps de la neu-vaine à Notre Dame, il est possible tout au long de l’année de venir vénérer la statue et de lui déposer des intentions. 

 

Saint-Germain-des-Fossés_Basilique  (22).jpg

Que demande-t-on à Notre Dame de Saint Germain ? 

A saint Germain des Fossés le pèlerin est invité à demander trois choses à Notre Dame ; la Guérison, la conversion et la consolation. Que soit pour soi-même ou l’un de nos proches.

La guérison physique ou la guérison du cœur, de nombreux témoignages et ex-voto présents dans l’Eglise du Prieuré attestent cela : « j’ai fait un vœu à Notre Dame de St Germain et elle a guéri mon fils, 15 avril 1843 » et « Merci ma Bonne Mère vous m’avez guéri et rendu la paix, mai 1882 ». S’il est vrai qu’aujourd’hui les miracles semblent plus rares, où que notre raison cherche à les atténuer, bon nombre de personnes qui viennent voir Notre-Dame et déposent leur intention, repartent le cœur en paix. 

La conversion, ce que l’on appelle aujourd’hui le changement de vie. Du temps de Jésus les gens venaient voir saint Jean Baptiste pour se faire baptiser et par là manifester le désir de changer de vie. La conversion que Jean Batiste puis Jésus et ses disciples ont proclamés, l’église l’annonce encore aujourd’hui, demander à Marie une grâce de conversion c’est lui demander son aide pour pouvoir avancer.

La consolation, face aux épreuves de la vie, le pape François nous parle souvent de la tendresse de Dieu, et d’une caresse de Dieu, demander la consolation c’est d’une certaine manière demander à Marie qu’elle nous fasse sentir la tendresse de Dieu pour nous et le laisser nous consoler.

 

 

Prière à Notre Dame
de Saint-Germain-des-fossés 

Vierge Marie,  

Notre Dame de Saint Germain. 

Marie, santé des malades, 

Marie, salut des infirmes, 

Marie, refuge des pécheurs, 

Marie, consolatrice des affligés, 

Marie, secours des chrétiens, 

Daigne exaucer nos prières. 

Toi qui as connu la pauvreté 

de l’étable de Bethléem. 

Toi qui as supporté  

les souffrances de l’exil en Egypte. 

Toi qui as pleuré l’enfant Jésus 

perdu pendant trois jours à Jérusalem. 

Toi qui as pleuré  

la mort de Joseph ton époux. 

Soutiens et console ceux qui sont éprouvés. 

Vierge Marie,  

Notre Dame de Saint Germain. 

Marie, santé des malades, 

Marie, salut des infirmes, 

Marie, refuge des pécheurs, 

Marie, consolatrice des affligés, 

Marie, secours des chrétiens, 

Daigne exaucer nos prières. 

Toi qui as connu la pauvreté 

de l’étable de Bethléem. 

Toi qui as supporté  

les souffrances de l’exil en Egypte. 

Toi qui as pleuré l’enfant Jésus 

perdu pendant trois jours à Jérusalem. 

Toi qui as pleuré  

la mort de Joseph ton époux. 

Soutiens et console ceux qui sont éprouvés. 

 

Notre Dame de Saint Germain, guéris nos malades

Notre Dame de Saint Germain, convertis les pécheurs

Notre Dame de Saint Germain, console les affligés.